Survivants de l'Inceste Anonymes

Aller en bas

Survivants de l'Inceste Anonymes

Message par Mowgli le Lun 30 Jan - 19:19

Bonjour à tous,

Le sujet qui m’intéresse particulièrement est l’inceste et l’abus sexuel.

J’ai moi-même été « incesté » par ma mère dans mes toutes premières années.

Mon frère aîné a probablement subit la même chose sans que je puisse le prouver.
Il est décédé à 48 ans dans un état de grande dépendance à l’alcool et à notre mère.
Il n’a pas survécu.

La relation incestuelle à ma mère était fait notoire dans ma pré-adolescence et j’ai quelques décennies de psychothérapie derrière moi à ce sujet.

Mais son origine, l’inceste proprement dit, ne s’est révélé à moi que tardivement le jour où elle a, sous mes yeux, essayé de le reproduire sur mon fils alors âgé de 2 ans.

Si elle a tenté de faire cela devant moi, qu’a t-elle fait lorsqu’elle était seule avec nous (moi ou mon frère) sans personne pour la surveiller ?

Bref, je ne raconte que cette partie de mon histoire sans détailler les conséquences (victimisation, difficultés relationnelles et sexuelles ++, etc) que pour faire comprendre aux personnes qui lisent cela que je fais partie de cette immense communauté silencieuse des victimes d’inceste.

Immense, le mot n’est pas trop fort. Les chiffres et les estimations varient selon les associations mais les personnes se comptent par millions. Oui, par millions.

Or je veux vous faire partager que le rétablissement des conséquences de l’inceste est possible.

J’ai trouvé depuis 2 ans maintenant une nouvelle énergie et un nouveau projet, décuplant les effets de la Psychothérapie.

Il s’agit d’un programme en 12 étapes, adapté du modèle de celui des Alcooliques Anonymes.

Le mouvement s’appelle Les Survivants de l’Inceste Anonymes. (SIA) C’est d’une force !!

C’est ouvert à toute personne majeure se reconnaissant ou pensant être victime d’inceste ou d’abus sexuel.

Nous y partageons nos expériences. Vous y trouverez réconfort et écoute sans jugement.

Moi qui me croyait un monstre, un incapable, je me suis aperçu que les autres hommes et femmes de ces groupes, ressentaient les mêmes émotions et qu’ils avaient pu sortir du déni puis de la honte, de la colère et enfin de la douleur.

Les programmes en 12 étapes sont quelquefois appelés des fraternités.
Ce mot prend tout son sens le jour où on a le courage de pousser la porte.

La première étape consiste à reconnaître l’ineffaçable réalité de ce qui nous est arrivé.
Ce n’est pas de la victimisation ou se complaire dans notre douleur, c’est tout le contraire.

La victimisation c’est de se remettre au quotidien dans des situations d’abus (pas forcément sexuel, juste de l’abus, quoi …) de la part de notre employeur, de nos collègues, de nos relations, etc, afin de rester les victimes qu’a fait de nous l’inceste.

Ce n’est pas une addiction à un produit comme l’alcool ou la drogue mais c’est pourtant un sacré conditionnement. C’est pourquoi le format des 12 étapes s’adapte bien à cette blessure psychique profonde.

Le site répond à pas mal de questions que l’on peut se poser sur SIA ou sur soi-même.
Voilà ce que je voulais vous livrer. Venez vous rétablir avec nous.
La liste des réunions est ici.
La plupart d’entre nous mènent d’autre démarches en parallèle et sont proches d’autres associations connues ou moins connues, en lutte contre ce fléau humain qu’est l’inceste.

A bientôt.

Mowgli.
avatar
Mowgli
Débutant sur le forum
Débutant sur le forum

Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 59
Victime ou Professionnel ? : Victime survivante et professionnel du soin
Site web : : http://sia-france.org
Date d'inscription : 22/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum